Catherine Lara enfant

Catherine Lara enfantCatherine Bodet, née à Poissy en banlieue parisienne dans les Yvelines le 29 mai 1945. Sa mère joue du violon alors que papa, médecin s’adonne au piano. Catherine est 1er prix de violon au conservatoire de Versailles et second prix de violon au conservatoire de Paris et premier prix de musique de chambre.

Catherine LaraEn 1968, Catherine reçoit de Marcelle Achard le prix de la fondation de la vocation avec les musiciens de Paris son orchestre de chambre. Catherine enregistre 3 albums avec ces derniers. Elle participe à des enregistrements pour des artistes comme Georgette Lemaire, Jean Sablon ou Juliette Gréco. Sur scène, Catherine accompagne Nana Mouskouri et en 1970 Jean Ferrat, elle en fait la première partie.

Catherine Lara Match 1986 Catherine est son véritable prénom, Lara est le nom de jeune fille de sa grand-mère paternelle d’origine espagnole qu’elle affectionne tout particulièrement, il va lui servir de pseudo… Depuis les années 70, Catherine Lara est une figure importante de la chanson française féminine. Issue du classique, elle se tourne vers un répertoire aux contours électriques et développe une carrière qui mêle tubes et échecs.
Chanteuse au tempérament persévérant et passionné, Catherine est une artiste qui cultive la franchise et l’humanité. Catherine se met au violon à 11 ans et entre au conservatoire de Versailles dont elle ressort deux ans plus tard avec le premier prix. Parallèlement, elle étudie la trompette et fait de la danse.
Son succès au conservatoire la mène directement au Conservatoire National de Paris à partir de 1958. Élève douée mais un peu rebelle, elle se fait déjà remarquer par un tempérament artistique enthousiaste et curieux, à tel point que l’univers du classique lui semble parfois trop sévère et trop étroit pour assouvir sa soif de découvertes musicales.

Ses prestations scéniques en tant qu’élève sont fantaisistes et exubérantes. Ceci ne l’empêche pas de décrocher le deuxième prix de violon en 1965 et l’année suivante, le premier prix de musique de chambre.
Parallèlement, Catherine se taille une petite place dans le milieu de la chanson en accompagnant au violon, quelques grands noms dont Nana Mouskouri, Mireille Mathieu, Juliette Gréco et Claude Nougaro. Elle accompagne même ce dernier avec son propre quatuor, le Quatuor Lara. Pendant cette période de transition entre deux univers, Catherine mène de front plusieurs expériences. Outre son quatuor, elle joue dans des orchestres symphoniques, fait la première partie de Jean Ferrat avec les Musiciens de Paris en 70, et se met à la composition de ses propres chansons. C’est l’auteur Daniel Boublil qui, le premier, écrit des textes pour Catherine Lara.
En 1969, Catherine Lara se produit à l'Olympia en premiere partie du musicorama du Canadien Gilles Vigneault.

Des prémices de succès lui valent une entrevue télévisée avec Denise Glaser, le 3 avril 1972. Depuis les années soixante, cette dernière a reçu dans son émission « Discorama » tous les noms principaux de la chanson française, débutants ou confirmés. Il faut attendre les années 80 et neuf albums pour décrocher le succès, Catherine ne court pas après les disques d’or et continue d’écrire, d’enregistrer et de multiplier les albums.
Les 29,30 et 31 juin 1972 Catherine participe au Festival de Spa en Belgique avec la chanson "T'as pas le temps".

Catherine Lara Match 1986En 1974, sort « Le Square des Innocents » aux sonorités très folk, dans l’air du temps. Sur cet album Boris Bergman s’est joint à Daniel Boublil pour l’écriture des textes. Le titre qui ressort nettement du lot est cette fois « La craie dans l’encrier » sur lequel on distingue la voix du chanteur Gilbert Montagné mêlée de celle de Catherine.
Très amie avec William Sheller dont le parcours musical est similaire au sien (formation classique suivie d’un virage à 360°), Catherine joue sur un titre que le chanteur lui dédie en 1977, « Catherine ».

En 1979 l’album « coup d’feel » marque un virage rock et une ouverture sur les années 80. Enregistré dans les superbes studios de Morin Heights au Québec, ce disque est considéré par beaucoup comme un des plus aboutis de la chanteuse. Il est réalisé par Claude Engel et déborde d’énergie et de romantisme. Les textes sont signés par Boublil, et par les Québécois Luc Plamondon et Jean-Pierre Ferland .

Entre deux années brillantes, 1982 et une parenthèse sombre dans le parcours de la chanteuse. Avec ses amis Bod Decout et la comédienne Annie Girardot, Catherine écrit une comédie musicale « Revue et corrigée » montée en grandes pompes sur la scène du Casino de Paris. Cette salle légendaire, fermée depuis des années, est réouverte pour l’occasion. Le spectacle interprété par Annie Girardot, Jakie Quartz et Catherine est un échec.

Catherine Lara Beaubourg 1984En 1984, l’album « Flamenrock », écrit en deux semaines, tape dans le même répertoire rock et énergique. Souvent revêtue de cuir, Lara joue sur une image de femme forte façon espionne et film noir.
Le titre « Don Juane », signé Anaïs, enfonce un peu le clou quant à ses goût en matière de séduction. Mais son travail est toujours enveloppé d’une grande pudeur et d’une grande tendresse. Beaucoup de franchise mais pas de provocation.
Catherine Lara assume ses choix sans jamais les imposer. Elle sort l’album « Nuit Magique » dont la chanson titre (signée Plamondon) est le tube de sa carrière. Sur ce disque, elle travaille pour la première fois avec un jeune musicien chilien, Sébastien Santa Maria, qui l’accompagnera sur ses prochains albums. Après 15 ans de carrière dans la chanson, Catherine Lara reçoit en 86 la Victoire de la Musique de la Meilleurs interprétation féminine de l’année.

En 1991 Catherine délaisse quelque temps les grandes scènes en se lançant dans une tournée de 100 dates à travers les petites salles de France. Accompagnée de trois musiciens, une guitare, un clavier et une choriste, elle nomme cette tournée « Rock en chambre 91 ».
La même année, sort l'album Sand et les romantiques, où Catherine Lara s'est investie pendant de long mois, a constitué une production hors du commun au plan français (on parle de deux millions de francs). L'adaptation scénique de ce Musical Rock Symphonique (composé notamment par Catherine Lara et Eddy Rosemond) faisait figure de gageure. Alfredo Arias ( le très prisé metteur en scène Tse) a choisi de dédoubler les personnages de l'histoire, chacun étant incarné à la fois par un chanteur et un comédien.
George Sand est ainsi campée par Catherine Lara et Marilu Marini, Marie Dorval par Geneviève Paris et Marie-Laure Dougnac, Delacroix par Klaus Balsquiz et Bernard Bollet, Chopin par Erik Karol et Sava Lolov, Musset par Daniel Lévy et Jan Fantys. La scène se déroule sur le vaste plateau du Théâtre du Châtelet, entre l'orchestre symphonique Orkestra dirigé par Georges Rabol et son interlocuteur rock à cinq têtes (Dominique Bertram à la basse, Thierry Chauvet Peillex à a batterie, Thierry Eliez au clavier et au piano, Victor Emerson au second clavier, John Wooloff à la guitare), chacun dissimulé derrière des tubes de couleur.

1993 « Maldonne », un album de remise en question sur des textes d’un nouvel auteur, Jean-Jacques Thibaud. Une tournée suit. Cette même année est joué un spectacle musical créé et mis en scène par Roger Louret " La Java des mémoires", Catherine Lara en sera la conseillère artistique. La même année on voit aussi Catherine Lara participer au concert exceptionnel donné au profit de l’association Sol En Si. Elle est entourée pour l’occasion d’une brochette d’artistes hors pair : Michel Jonasz, Alain Souchon, Maurane, Maxime Le Forestier et Francis Cabrel. Elle rééditera l’expérience en 1995 et 1997 pour la même cause. On la voit aussi souvent au côtés des artistes engagés pour les Restaurants du cœur. En mai 1994, Catherine fête ses 20 ans de carrière, pour l’occasion le festival de Montauban « Alors chante » lui est consacré.

Catherine Lara1998/1999/2000, Catherine propose et présente plusieurs émissions de télévision ; « Si on s’aimait, la fête de l’amour » qui est diffusée le 1er mai 1998 sur TF1 et « Nuit magique » première diffusion le 20 mars 1999 sur France 2 à 20h55 et une fois par trimestre.

En 2000 sort un opus consacré à son ami, son violon, pas de voix juste des cœurs et un instrument merveilleux qui lui est tout spécialement fabriqué pour l’occasion, cet album c’est "ARAL", LARA à l’envers. Un très grand succès qui s’importera jusqu’au Japon, des clips merveilleux passeront sur TF1, mais les concerts annoncés au Canada et à Paris en janvier seront reportés en juin et ne verrons jamais le jour...

En 2002, elle co-écrit la chanson officielle de l’équipe de France de foot à l’occasion de la coupe du monde. Le titre « Tous ensemble », est interprété par Johnny Hallyday.

Puis en janvier 2003, du 25 au 27, elle accompagne au violon le spectacle des cavaliers du Cadre Noir de Saumur à Bercy, cette même année, Catherine est invitée par Maurane à Alès pour chanter en sa compagnie avec les 1000 chanteurs des fous chantant.
Pendant ce temps là, Catherine compose une légende musicale le « Graal » et en même temps un album solo chanté « Passe-moi l’ciel » qui sortent tous deux dans le premier semestre 2005.

Parallèlement Catherine arrange, réalise et joue du violon sur trois chansons de Mario Pelchat pour l’album « Le monde où je vais » qui sort au Canada au printemps 2006, elle intervient aussi sur l’album d’Isabelle Aubret, qui sortira en septembre 2006, la chanson « Le dernier aveu » (elle co-écrit la chanson et écrit la musique).

A La Louvière son ami Franco Dragone l’invite pour participer à son spectacle « Décrocher la Lune » le 16 septembre, Catherine se produit devant 15 000 spectateurs, elle nous joue Aral, c’est la fête!!!
Catherine qui se fait très rare sur scène ces dernières années, nous revient pour une tournée intime, 12 dates fin 2007 début 2008, 12 concerts magiques à travers la France. Va suivre une autre tournée, "Age tendre et tête de bois", qui emportera Catherine pour une année de spectacles. Son prochain album, qui sera un DVD musical, est annoncé pour 2008... Aral2... ou Behind The Wall, la finalisation de ce DVD s'est faite à Mons le 4 mars 2008. ("Au-delà des murs")
Suite de la tournée "Trio" avec quelques dates dont deux très particulières à Bruxelles pour "Les Solistes" dans la domaine du bois de la Cambre les 13 et 14 septembre.

Sortie du DVD Au-delà des murs de Catherine Lara le 16 mars 2009 Sortie du DVD/CD "Au-delà des murs" le 16 mars 2009. A la genèse de ce projet, un album instrumental écrit et composé par Catherine Lara et co-réalisé par Eric Mouquet . "Au-delà des Murs" puise son inspiration aux sources de la musique des Balkans et bien entendu laisse la part belle au violon, l’instrument fétiche de Catherine Lara. L’originalité de ce projet réside tout particulièrement dans la sortie simultanée d’un DVD enregistré en public à Mons en Mars 2008 où se mêlent à la fois musique et danse, le tout mis en scène par le célèbre et talentueux Chorégraphe Giuliano Peparini et sous la direction artistique de Franco Dragone (Le Cirque du soleil, Celine Dion à Las Vegas...).
Des tableaux, plus sensuels les uns que les autres, se succèdent. Catherine au violon, est entourée de danseurs, des hommes, des femmes, un enfant, un viel homme, qui évoluent au son de sa musique sur des chorégraphies de Giuliano Peparini. Un  spectacle exceptionnel est donné au Palais des Sports de Paris le 23 juin.
Aral le premier parfum signé Catherine Lara et Pascale Oger. Il a été confectionné en accord avec le spectacle sensoriel " Au-delà des murs " de Catherine Lara. Pour son lancement, la fragrance a été diffusée sur scène au Palais des sports de Paris. Catherine voulait un spectacle sensoriel et vivant.

L'année 2010 fut consacrée à l'élaboration d'un nouvel opus chanté entièrement consacré à Léo Ferré "Une Voix Pour Ferré" qui sort le 14 mars 2011 puis suivra deux concerts à l'Alhambra à Paris les 17 et 18 juin 2011.
Avant cela, un livre sort le 24 février 2011 "Entre Emoi et Moi" chez Lafon.
Toutes ces aventures sont entrecoupées de récitals à travers la France où Catherine Lara aime retrouver son public fidèle et toujours aussi nombreux.

Fin d'année 2012, Catherine Lara rend hommage à son propre répertoire. Elle reprend ses plus belles chansons, qu'elle a réenregistrées en leur donnant une couleur différente, une couleur «Yiddish » "Au Cœur de l'âme Yiddish" . Elle est accompagnée pour l'occasion de l'ensemble Sirba Octet, fondé par le violoniste Richard Schmoucler. On retrouve sur cet album des classiques incontournables comme « Nuit Magique », écrit par Luc Plamondon, ainsi qu'un duo avec Mathilde Seigner sur la chanson « Le dos au mur», dont le texte a été écrit par Jean Seigner.

Site officiel de Catherine Lara | Une création : | Contacter le Webmaster | Haut de la page
Copyright©2005-2013 Lalapassion - Mentions légales